Prochain numéro du magazine ActuIA le 15 octobre
Actualité Rapport de recherche ThoughtSpot : L'intelligence artificielle et le secteur des services...

Pour approfondir le sujet

Intelligence artificielle et enjeux pour le secteur financier : l’ACPR lance une consultation publique

L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), organisme chargé de la supervision des secteurs bancaires et d'assurance, a annoncé le lancement d'une consultation...

Pascal Demurger – Directeur général du groupe MAIF s’exprime sur l’IA et l’éthique dans le secteur de l’assurance

Pascal Demurger, vice-président de la Fédération Française de l'assurance et Directeur général du groupe MAIF s'exprime sur l'intelligence artificielle et ses enjeux éthiques à...

La DGE présente son rapport “Intelligence artificielle : État de l’art et perspectives pour la France”

Le mois dernier, la Direction Générale des Entreprises a présenté son rapport intitulé "Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France"....

Stanford crée l’Artificial Intelligence Index pour mesurer le progrès technologique

Une équipe de spécialistes en intelligence artificielle, l'AI100, formée notamment de chercheurs des universités de Stanford, Oxford, Harvard et du MIT ont créé l'Artificial Intelligence...

Rapport de recherche ThoughtSpot : L’intelligence artificielle et le secteur des services financiers

ThoughtSpot a publié un nouveau rapport sur l’avenir sur l’intelligence artificielle et l’avenir des services financiers. Cette publication dévoile 86 % des banques et des compagnies d’assurance prévoient d’augmenter les investissements technologiques dans le domaine de l’IA d’ici 2025 et précise comment l’IA est appelée à façonner l’avenir de l’écosystème de la banque et de l’assurance.

L’enquête a examiné où et dans quelle mesure les technologies de l’intelligence artificielle (IA) sont adoptées dans ce segment des services financiers, comment ces institutions mesurent leur succès, quels sont les obstacles au progrès et comment ceux-ci sont traités.

Basé sur une étude commanditée par ThoughtSpot à l’Economist Intelligence Unit (EIU), le rapport a révélé que, bien qu’il existe un fort degré de confiance dans les avantages de l’IA, la réalité est que la technologie n’est pas largement utilisée : plus de la moitié des personnes interrogées déclarent que l’IA n’est pas intégrée dans les processus et les offres de leur entreprise, et seulement 15 % d’entre elles déclarent que la technologie est largement utilisée dans toute l’organisation.

Cependant, les résultats qui sont déjà apparus, combinés aux réponses des personnes interrogées qui comptent doubler, à court terme l’investissement dans l’IA, montrent que cette technologie est destinée à connaître une forte croissance de son usage dans les services financiers.

« Nous constatons déjà un impact massif de l’IA sur les activités des institutions financières qui permet de réduire les coûts, mais surtout de stimuler une nouvelle croissance. L’augmentation rapide des taux d’adoption et de formation en matière d’IA est un indicateur évident de la révolution de l’IA qui va se dérouler au cours des cinq prochaines années », a déclaré Sudheesh Nair, CEO de ThoughtSpot.

« L’IA est le nouveau moteur de croissance, et la libération de son potentiel nécessite un investissement dans les talents. Les entreprises de services financiers doivent former et requalifier leurs employés pour capitaliser sur les gains de productivité et d’innovation rendus possibles par l’IA ».

L’IA est le moteur d’une nouvelle croissance pour les services financiers

Les banques et les compagnies d’assurance perçoivent l’IA comme un élément essentiel pour débloquer de nouvelles opportunités de croissance et réduire les coûts. Les personnes interrogées ont indiqué clairement que l’IA transformera leur activité de plusieurs manières au cours des cinq prochaines années, notamment en stimulant de nouveaux produits et services (27 %), en ouvrant de nouveaux marchés ou de nouvelles industries (25 %) et en ouvrant la voie à l’innovation (25 %). Environ un tiers (29 %) des personnes interrogées s’attendent à ce que les technologies d’IA prennent en charge entre 51 % et 75 % de leur charge de travail dans les cinq ans à venir.

En plus de stimuler la croissance future, les technologies de l’IA promettent des économies importantes aujourd’hui et dans l’avenir : 37 % des personnes interrogées indiquent que leur organisation a réduit ses coûts opérationnels grâce à l’adoption et à l’utilisation de l’IA, et 34 % prévoient que l’IA réduira leurs dépenses au cours des cinq prochaines années. En ce qui concerne les autres avantages de cette technologie, un tiers des répondants ont chacun fait état d’une plus grande utilisation de l’analyse prédictive (34 %), d’une capacité accrue des employés à gérer le volume de travail (33 %) et d’une satisfaction améliorés des clients (32 %).

D’après les données, le secteur est à mi-chemin quant à l’amélioration des compétences de ses employés. 49 % des personnes interrogées déclarant que des initiatives de formation destinées aux collaborateurs pour mieux comprendre l’IA sont actuellement en place. 42% ont des plans pour les mettre en place.

« L’IA a le potentiel de transformer véritablement les secteurs de la banque et de l’assurance », a déclaré le Dr Katya Kocourek, Managing Editor, Thought Leadership de The Economist Group.

« Les recherches montrent les progrès déjà réalisés et la voie à suivre pour faire passer le secteur dans la prochaine phase d’adoption de l’IA. Comme toute technologie potentiellement transformationnelle, ce ne sera pas une voie sans risques, mais l’impact sur l’avenir des banques et des assurances est clair et promet d’offrir un monde de valeur ».

Les défis à relever

Bien que les perspectives à long terme de l’IA dans les services financiers soient prometteuses, les organisations ont des inquiétudes quant à la réalisation de ces avancées. L’étude a révélé que 40 % des organisations citent le risque, et plus particulièrement la sécurité, comme le plus grand sujet de préoccupation. Alors que 55 % des répondants ont mis en place des politiques, des procédures et des processus de surveillance pour l’automatisation basée sur l’IA, 52 % sont confiantes dans leur capacité à faire face aux risques liés à l’IA, comme la sécurité.

Le rapport complet est disponible en français sur le site ThoughtSpot.com.

Méthodologie

Commanditée par ThoughtSpot, l’étude sur l’intelligence artificielle et l’avenir des services financiers est publiée dans un rapport intitulé The Road Ahead : Artificial Intelligence and the Future of Financial Services for banks and insurers, produit par l’Economist Intelligence Unit (EIU). Le rapport analyse les résultats d’une enquête menée auprès de 200 dirigeants d’entreprises et de cadres dans des banques d’investissement, des banques de détail et des compagnies d’assurance en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique dont les responsabilités couvrent à la fois les fonctions informatiques et non informatiques, dans des compagnies d’assurance, des banques d’investissement et des banques de détail.

Thomas Calvi

Partager l'article

reciTAL, spécialiste du TAL, lève 3,5 M€ auprès de Breega

Paris, le 10 septembre 2020 - reciTAL, start-up IA spécialisée dans les solutions de Document Intelligence, effectue une première levée de fonds de 3,5 M€...

IA et Expérience client : Axys Consultants présente son offre Smart Customer Care Insight

Les centres de relation clients gèrent plusieurs millions d'appels par an et le téléphone reste le 1er moyen de contacter une entreprise (Enquête :...

Le magazine de l’IA nomme un comité scientifique

L'édition du 2ème numéro du magazine ActuIA qui paraîtra le 15 octobre a été l'occasion de constituer son comité scientifique. Composé de 9 femmes...

La vague VI du Concours Innovation – i-Nov ouvert aux PME et aux start-ups est lancée avec 8 thématiques

Financé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), l’appel à projets « Concours d’innovation - i-Nov » a pour vocation de sélectionner des projets d’innovation...