Plus de 2300 chercheurs appellent au boycott de la revue Nature Machine Intelligence spécialisée en machine learning

Plus de 2300 chercheurs appellent au boycott de la revue Nature Machine Intelligence spécialisée en machine
Actu IA
pétition boycott

La revue Nature Machine Intelligence, spécialisée en machine learning, devrait être lancée en 2019 par le groupe Nature Publishing. Comme la plupart de ses publications, cette publication sera disponible uniquement par abonnement. Suite à cette annonce, plus de 2300 chercheurs ont signé une pétition, cordonnée par Tom Dietterich de l’Oregon State University, précisant qu’ils refusaient à la fois de soumettre leurs travaux à la revue et de corriger ou de vérifier les articles.

Voici le texte de cette pétition disponible sur https://openaccess.engineering.oregonstate.edu :

“Le machine learning a été à la pointe du mouvement pour un accès libre et ouvert à la recherche. Par exemple, en 2001, le comité de rédaction du Machine Learning Journal a démissionné en masse pour former un nouveau journal en accès libre et gratuit, le Journal of Machine Learning Research (JMLR).

En citant la lettre de démission de 2001:

“… les revues devraient principalement répondre aux besoins de la communauté intellectuelle, notamment en offrant un accès immédiat et universel aux articles de revues que la technologie moderne soutient, et ce, à un coût qui n’exclut personne.”

En plus du JMLR, pratiquement tous les majeurs médias de machine learning, y compris NIPS, ICML, ICLR, COLT, UAI, et AISTATS ne font pas payer pour l’accès ou la publication des articles.

À la lumière de ceci, et de l’annonce récente par Nature Publishing Group du lancement d’un nouveau journal à accès limité, Nature Machine Intelligence, la liste de chercheurs suivante déclare qu’elle ne se soumettra pas d’articles, ne passera pas en revue ou n’éditera pas cette nouvelle revue.

Nous ne voyons aucun rôle à un accès fermé ou à la publication payante dans l’avenir de la recherche en machine learning et nous croyons que l’adoption de ce nouveau journal comme un média de référence par la communauté machine learning serait une étape rétrograde. En revanche, nous serions heureux d’accueillir de nouvelles revues et conférences, en accès libre et gratuites, spécialisées en intelligence artificielle et en machine learning.”