Actualité Le LNE présente sa plateforme LEIA dédiée à l’évaluation de l’intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

L’UNESCO publie son rapport L’Ingénierie au service du développement durable rappelant l’importance des technologies émergentes

L'UNESCO publie ce 4 mars son deuxième rapport L'Ingénierie au service du développement durable: réaliser les Objectifs de développement durable à l’occasion de la...

Iktos et Pfizer annonce leur collaboration sur un projet d’intelligence artificielle appliquée à la découverte de médicaments

La start-up française Iktos a annoncé sa collaboration avec le laboratoire Pfizer portant sur l’utilisation de sa technologie d’intelligence artificielle pour la conception de...

Lionbridge confirme l’acquisition de sa division d’intelligence artificielle par TELUS International

Société experte en solutions de traduction et de localisation, Lionbridge avait développé sa propre division d'intelligence artificielle baptisée Lionbridge AI. L'entreprise a confirmé avoir clôturé la...

Charte « Femmes & IA » du Cercle InterElles : SAP s’engage en faveur de la diversité

Le Cercle InterElles, lancé en 2001, dévoilera ce jeudi 4 mars sa charte « Femmes & IA ». Co-construite avec SAP France, elle vise...

Le LNE présente sa plateforme LEIA dédiée à l’évaluation de l’intelligence artificielle

Le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) a annoncé la création de LEIA, la première plateforme générique mondiale dédiée à l’évaluation de l’intelligence artificielle suite au financement reçu de l’État à hauteur de 390 000 euros. Ce dernier s’inscrit dans le cadre du programme « soutien à l’investissement industriel dans les territoires », établi en lien avec la région Île de France. Prévue pour le premier semestre 2022, le plateforme LEIA (Laboratoire d’évaluation de l’intelligence artificielle) représentera un investissement total de 785 000 euros.

Le Plan de relance annoncé par l’État prévoit actuellement une enveloppe de 2,7 milliards d’euros de soutien au développement de marchés clés, dont celui de l’intelligence artificielle. Mais le développement de ce marché ne pourra se faire que si les systèmes d’intelligence artificielle sont rigoureusement qualifiés.

C’est pourquoi le LNE travaille depuis plusieurs années à développer des méthodes afin d’évaluer la performance et la sécurité de robots agricoles et industriels, de véhicules autonomes, de systèmes de reconnaissance vocales et d’images, et bien d’autres encore. Grâce aujourd’hui au soutien de France Relance, une nouvelle étape pourra être franchi e dans l’évaluation de l’intelligence artificielle en dotant la France, à travers son Laboratoire national de métrologie et d’essais, d’une plateforme unique au monde : LEIA.

Laboratoire d’évaluation de l’intelligence artificielle : LEIA

Logé dans une salle de 6m de diamètre et de 3m de hauteur, la plateforme LEIA sera constituée d’un système de vidéoprojection à 360°, permettant de reconstituer une « nature artificielle » et de plonger les systèmes à caractériser (robots d’aide à la personne, caméras intelligentes, robots d’intervention civils et militaires, etc.) dans une réalité dynamique simulée.

Il sera alors possible de soumettre le système (robot, caméra, etc.) à une multitude de scénarios de tests et d’en évaluer les réactions dans un environnement contrôlé.
Un logiciel de simulation inédit

Elément central et essentiel de la plateforme LEIA, un logiciel de simulation permettra en effet de générer des scénarios de test dynamiques et réalistes offrant une multitude d’environnements (intérieur d’un appartement, route, etc.) et d’ambiances (conditions météorologiques et sonores, luminosité, etc.).

Le monde virtuel reconstitué par ce logiciel inclura des scènes complexes,telles que des personnes qui se déplacent dans un appartement ou un trafic routier grâce à des images réalistes en très haute définition. Le simulateur sera capable de prendre en compte en temps réel dans la scène projetée les données de mouvement acquises via l’instrumentation des systèmes en cours de caractérisation (déplacement des roues et chenilles, des jambes mécatroniques, etc.).

À l’heure actuelle, aucun logiciel de simulation disponible sur le marché n’est aussi complet. Il sera construit sur la base d’un produit déjà éprouvé pour la mise au point de systèmes de mobilité autonomes mais des modules complémentaires seront ensuite développés pour élargir le champ des environnements.

Soutien à la relance et à la compétitivité de l’industrie

La création de cette plateforme s’inscrit pleinement dans les missions du LNE de soutien à l’industrie puisque plusieurs collaborations avec l’écosystème régional et national (PME, grands groupes industriels, clusters d’entreprises, académiques) sont déjà lancées afin de promouvoir l’IA « Made in France ».

En œuvrant pour une métrologie forte et influente au service de notre indépendance industrielle, le LNE s’inscrit complètement dans l’ambition de France Relance puisque les marchés clés ciblés par ce plan croisent parfaitement les priorités actuelles de développement du LNE : la santé, la transition énergétique, les technologies d’avenir et bien évidemment le numérique avec l’intelligence artificielle.

Thomas Calvi

Partager l'article

L’UNESCO publie son rapport L’Ingénierie au service du développement durable rappelant l’importance des technologies émergentes

L'UNESCO publie ce 4 mars son deuxième rapport L'Ingénierie au service du développement durable: réaliser les Objectifs de développement durable à l’occasion de la...

Iktos et Pfizer annonce leur collaboration sur un projet d’intelligence artificielle appliquée à la découverte de médicaments

La start-up française Iktos a annoncé sa collaboration avec le laboratoire Pfizer portant sur l’utilisation de sa technologie d’intelligence artificielle pour la conception de...

Lionbridge confirme l’acquisition de sa division d’intelligence artificielle par TELUS International

Société experte en solutions de traduction et de localisation, Lionbridge avait développé sa propre division d'intelligence artificielle baptisée Lionbridge AI. L'entreprise a confirmé avoir clôturé la...

Charte « Femmes & IA » du Cercle InterElles : SAP s’engage en faveur de la diversité

Le Cercle InterElles, lancé en 2001, dévoilera ce jeudi 4 mars sa charte « Femmes & IA ». Co-construite avec SAP France, elle vise...