Intelligence artificielle La confiance des Français dans les sciences et technologies numériques interrogée par...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

L’Institut Polytechnique de Paris et Inria s’unissent pour renforcer leur leadership en l’IA et dans le numérique

Inria et l’Institut Polytechnique de Paris ont annoncé le mois dernier la signature d'un protocole d’accord visant à la création d'un partenariat renforcé, incarné...

Recevez le magazine de l’intelligence artificielle ActuIA N°3

Le magazine de l'intelligence artificielle, ActuIA N°3 du 15 février 2021, paraîtra très prochainement. En ce contexte de pandémie, nous vous recommandons fortement de...

La France et l’Allemagne lancent un appel à projets pour des projets sur l’intelligence artificielle

La France et l'Allemagne ont lancé la semaine dernière un appel à projets commun. Centré sur des projets d'innovation sur l'intelligence artificielle, il est...

Scikit-learn, SOFA, Coq, Pharo : Inria lance son Academy de formation continue dédiée aux logiciels libres

Inria a présenté fin juillet son nouveau dispositif de formation continue. Centré sur les logiciels libres cette structure permettra l’accès aux grands noms des...

La confiance des Français dans les sciences et technologies numériques interrogée par Inria et l’institut Harris Interactive

Inria (l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique) et l’institut Harris Interactive France (études marketing et sondages d’opinion) ont mené une enquête sur la confiance des Français dans les sciences et les technologies numériques. Ils ont révélé les résultats de cette double enquête menée auprès de 2 046 personnes le 14 octobre dernier. L’objectif d’Inria est de renforcer la relation entre les sciences et la société en mesurant l’évolution de la compréhension des opportunités et des risques du numériques.

Le rôle capital du numérique pour les Français

Si 74 % des Français sont conscients de l’importance des technologies numériques dans leur vie de tous les jours, 44 % d’entre eux ne comprennent pas forcément la portée de la recherche sur les sciences du numérique, et 61 % considèrent même qu’il s’agit d’un domaine réservé aux experts.

Bruno Sportisse, le PDG d’Inria, a déclaré :

 « Ce baromètre met en lumière un véritable paradoxe : d’une part, les Français s’intéressent fortement à l’usage des technologies et à ses conséquences notamment en termes de protection des données, mais, d’autre part, ils ne montrent pas d’intérêt fort pour le
fonctionnement de ces technologies, et encore moins pour les sciences qui les irriguent.

Ce paradoxe souligne l’importance de la diffusion de la culture scientifique et technologique dans le numérique et incite fortement l’Inria et les acteurs de la recherche publique à assumer davantage leur rôle dans ce domaine. L’évolution du niveau de connaissance doit permettre aux citoyens d’agir en conscience et en responsabilité. C’est par la diffusion que les instituts de recherche contribueront à l’animation d’un dialogue entre sciences et société dont les décideurs institutionnels sont des clés de voÛte. C’est un enjeu critique pour construire une société numérique de la confiance. »

Le progrès vs la vie privée

Si 82 % des Français associent le numérique au progrès, notamment dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’environnement et la protection des données, ils restent méfiants pour 54 %, et 60 % s’estiment mal informés des risques. Paradoxalement, 90 % estiment important de préserver leur vie privée sans utiliser les outils nécessaires et seuls 36 % se renseignent sur les enjeux et l’éthique du numérique.

Jean-Daniel Levy, directeur délégué Harris Interactive France, ajoute :

« Avec cette étude nous avons cherché à offrir un panorama le plus exact possible de la compréhension des Français des nouvelles technologies. Nous avons découvert avec beaucoup d’intérêt la très forte attente des Français pour les nouvelles technologies et, en effet miroir, les craintes qui peuvent y être liées. C’est une véritable tendance de fond que nous avons retrouvée à la fois dans nos analyses quantitatives et qualitatives. »

La formation aux enjeux du numérique est primordiale

Cette enquête montre la place importante prise par le numérique dans la vie des Français, ainsi, 82 % d’entre eux estiment que la formation à ses enjeux est essentielle. Les concepts perçus comme primordiaux dans le quotidien des Français sont la protection des données et la cybercriminalité pour 69 % d’entre eux, viennent ensuite l’IA pour 55 %, l’interaction homme /machine pour 50 %  et l’open source pour 40 %.

Laurent Stencel, directeur communication à l’Inria, conclut :

« Les résultats de ce premier baromètre confirment la nécessité pour Inria de créer, avec ses partenaires, les conditions d’une relation de confiance avec les Français, d’inventer de nouvelles formes de dialogues dont nos chercheurs sont les acteurs, grâce à une proximité renforcée avec les relais d’opinion. Chez Inria nous sommes convaincus qu’une meilleure compréhension des opportunités et des risques soutiendrait mieux les enjeux de souveraineté. Mesurer l’évolution de ce niveau de compréhension doit nous permettre  d’ajuster nos actions et de construire, avec les composantes de la société, des solutions pour mieux répondre aux attentes. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Aurélie Lorot

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci