Les IA de Microsoft et d’Alibaba sont plus fortes que les êtres humains en lecture et compréhension des langages naturels

Les IA de Microsoft et d’Alibaba sont plus fortes que les êtres humains en lecture et compréhension de
Actu IA
alibaba
© Ian Fogg - Flickr

Les systèmes d’intelligence artificielle d’Alibaba et Microsoft sont parvenus à battre les humains au célèbre test de compréhension de lecture de l’Université de Stanford.

Dans un article de CNN, la firme chinoise Alibaba a déclaré: “C’est la première fois qu’une machine a surclassé les humains lors d’un tel test”. Il s’agit du test de lecture de Stanford (Stanford Question Answering Dataset ou SQuAD), comprenant notamment la lecture de passages d’articles de Wikipedia par les systèmes. Plusieurs autres entreprises telles que Samsung, Tencent ou Salesforce y participent.

Les systèmes d’Alibaba et de Microsoft ont gagné avec une marge très étroite. Celui d’Alibaba a obtenu 82,44 points, tandis que le système de Microsoft est parvenu 82,650 points. Dans le même temps, le participant humain a marqué 82.34. Aussi, même si l’écart reste très mince, les deux systèmes, celui d’Alibaba et celui de Microsoft, sont les premiers à battre l’être humain à ce prestigieux test.

Conçu par des experts en intelligence artificielle de Stanford, le système d’Alibaba a été le premier à battre le score. Luo Si, chef scientifique du traitement du langage naturel au sein de l’institut Alibaba, a indiqué :

“Cela démontre que des questions objectives telles que ‘qu’est-ce qui cause la pluie ?’ peuvent désormais donner lieu à des réponses extrêmement précises de la part de machines (…)

La technologie développée dans l’optique de ces tests pourra peu à peu être appliquée à bien d’autres domaines, tels que le service client, la visite guidée de musées ou encore l’information des patients dans le domaine médical, réduisant la nécessité d’une intervention humaine dans bien d’un cas à une échelle sans précédent”.

Cette première dans l’histoire de la lecture et compréhension des langages naturels est un bon exemple de la course qui se joue à l’heure actuelle dans le domaine. La Chine s’est en effet fixée des objectifs ambitieux quant à l’intelligence artificielle. Pékin compte devenir leader en la matière d’ici 2030 et n’hésite pas à s’en donner les moyens. Alibaba, le géant de Jack Ma, va investir près de 15 milliards de dollars dans l’ouverture de 8 centres de recherche autour de l’intelligence artificielle et de l’informatique quantique.