Intelligence artificielle Gaël Richard et Étienne Perret, lauréats 2020 des prix IMT - Académie...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

McDonald’s mise sur la data science et le machine learning pour sa transformation digitale

Depuis plusieurs années, les technologies liées à la big data et à l'IA sont exploitées par la célèbre chaine de fast-food, McDonald's. La multinationale...

Baker McKenzie renforce son partenariat avec SparkBeyond pour accélérer sa transformation numérique

Le cabinet d'avocats international Baker McKenzie a décidé de créer une équipe consacrée à l'exploitation du machine learning et des sciences de l'information au...

Digital Aquitaine lance son domaine d’excellence “IA Data Science” en Nouvelle-Aquitaine

Reconnu officiellement durant le mois de juin 2021, le domaine d'excellence (DomEx) "IA Data Science" aura pour objectif d'organiser des évènements en Nouvelle-Aquitaine et...

Concevoir des algorithmes et des modèles de Machine Learning plus éthiques : 3 questions à Michael Kearns

Michael Kearns, professeur de sciences informatique et de l'information à l'Université de Pennsylvanie, travaille notamment sur les sujets de l'apprentissage automatique, de la théorie algorithmique...

Gaël Richard et Étienne Perret, lauréats 2020 des prix IMT – Académie des sciences

L’Institut Mines-Télécom, conjointement avec l’Académie des sciences, ont annoncé les lauréats 2020 des prix IMT – Académie des sciences. Le Grand prix IMT – Académie des sciences a été décerné à Gaël Richard, tandis que le Prix Espoir IMT – Académie des sciences a été remis à Étienne Perret.

Les lauréats 2020

Le Grand prix IMT – Académie des sciences est décerné à Gaël Richard

Gaël Richard est professeur, responsable du département Image, Données, Signal de Télécom Paris et directeur exécutif de Hi! Paris, le nouveau centre de recherche en intelligence artificielle et science des données de l’Institut polytechnique de Paris et de HEC.

Ses travaux de recherche, ancrés dans le domaine des sciences et technologies de la transformation numérique, portent principalement sur l’analyse, la transformation et la reconnaissance des signaux sonores, et mettent en jeux des principes avancés de traitement statistique des signaux, d’optimisation et d’apprentissage machine.

Le Prix Espoir IMT – Académie des sciences est décerné à Étienne Perret

Étienne Perret est maître de conférences à Grenoble INP – Esisar, UGA et responsable de l’équipe ORSYS du Laboratoire de conception et d’intégration des systèmes (Grenoble INP – UGA/Université Grenoble Alpes) ; il dirige le projet ERC Consolidator Grant ScattererID.
Étienne Perret a apporté une contribution majeure dans le domaine de l’identification radiofréquence sans puce. Ses travaux ont montré la possibilité de récupérer à l’aide d’ondes radio des informations stockées sur des étiquettes imprimées en l’absence de contact visuel direct.

Distinguer des talents

Les prix IMT – Académie des sciences ont été créés par l’Institut Mines-Télécom, conjointement avec l’Académie des sciences, pour distinguer des talents :

Le Grand prix IMT – Académie des sciences d’un montant de 30.000 euros.

Ce prix annuel fondé par l’IMT (Institut Mines-Télécom), en partenariat avec la Fondation Mines-Télécom, est destiné à récompenser un(e) scientifique ayant contribué de manière exceptionnelle par un ensemble d’avancées scientifiques reconnues ayant permis de faire progresser des problématiques issues du monde industriel ou de l’entreprise, au service d’une économie durable, dans l’un des domaines scientifiques et technologiques suivants : transformation numérique dans l’industrie, ingénierie de l’énergie et de l’environnement, matériaux et fabrication.

Ce grand prix est décerné sans condition de nationalité à un(e) scientifique travaillant en France, ou en Europe en liaison étroite avec des équipes françaises.

Le prix Espoir IMT – Académie des sciences, d’un montant de 15.000 euros.

Ce prix annuel fondé par l’IMT (Institut Mines-Télécom), en partenariat avec la Fondation Mines-Télécom, est destiné à récompenser un(e) scientifique de moins de 40 ans au premier janvier de l’année d’attribution du prix (cette limite pouvant être repoussée d’un an par enfant), ayant contribué par une innovation majeure à faire progresser des problématiques issues du monde industriel ou de l’entreprise, au service d’une économie durable, dans l’un des domaines scientifiques et technologiques suivants : transformation numérique dans l’industrie, ingénierie de l’énergie et de l’environnement, matériaux et fabrication.

Ce prix est décerné sans condition de nationalité à un(e) scientifique travaillant en France, ou en Europe en liaison étroite avec des équipes françaises.

 
Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...

Lancement d’un projet pilote de navette autonome Navya au Minnesota

Le 5 août dernier, NAVYA, entreprise française spécialisée dans la conception et la construction de véhicules autonomes, électriques et robotisés a annoncé un nouveau partenariat...

Bateaux autonomes : le Mayflower Autonomous Ship a rejoint Plymouth dans le Massachussets

Après des arrêts techniques aux Açores et à Halifax, au Canada, le trimaran océanographique de 15 mètres de long Mayflower est arrivé dans le...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci