Actualité CNI numérique : le gouvernement annonce le lancement d'un appel à manifestation...

Pour approfondir le sujet

Et si l’intelligence artificielle tuait le capitalisme ? – Podcast de L’Humeur du matin par Guillaume Erner sur France Culture

Et si l’intelligence artificielle tuait le capitalisme ? C'est la question posée par Guillaume Erner ce mercredi 26 septembre dans "L'Humeur du matin par...

La France consacrera 1,5 milliard d’euros pour l’intelligence artificielle

Retrouvez le discours d'Emmanuel Macron à l'occasion du colloque sur « l’intelligence artificielle au service de l’humanité » au Collège de France.  (AFP) Emmanuel Macron va annoncer...

Donald Trump signe un décret faisant de l’intelligence artificielle une priorité

Ce lundi, dans un communiqué, le gouvernement américain a annoncé la signature par Donald Trump d'un « Executive Order » sur l'intelligence artificielle. Ce...

L’intelligence artificielle et l’édition : La foire de Francfort et Gould Fischer lancent un questionnaire en ligne

Alors qu'à Francfort se déroule la foire internationale de l'édition, ses organisateurs et la société de management Gould Fischer, spécialiste des nouvelles technologies, ont...

CNI numérique : le gouvernement annonce le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt sur l’intelligence artificielle

Dans le cadre de l’installation du CNI numérique ce 11 juillet, le gouvernement a lancé un appel à manifestation d’intérêt sur l’intelligence artificielle. Coprésidé par Delphine Geny- Stephann, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances et par Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, il a pour objectif d’ccélérer la transformation du tissu industriel français vers l’Industrie du Futur grâce au numérique.

Le CNI numérique : une action en 4 axes

Le CNI Numérique se donne ainsi pour objectif de construire et piloter la politique du gouvernement en matière de numérisation des entreprises industrielles, pour les amener à saisir les opportunités de leur transformation vers l’Industrie du Futur. Cette action s’organise selon 4 axes :

Axe 1 : La transformation par le numérique des chaînes de valeur dans chaque filière
Axe 2 : L’accompagnement de la transformation des entreprises industrielles par le numérique dans tous les territoires
Axe 3 : Les nouvelles compétences rendues nécessaires par la transformation numérique
Axe 4 : Les enjeux de normes et de régulation attachés au numérique dans l’industrie

Pour ce faire, le CNI lancera un appel à manifestation d’intérêt (AMI) spécifiquement sur l’intelligence artificielle. Le calendrier prévisionnel sur cet AMI annoncé par le gouvernement est le suivant :

– Lancement AMI début septembre 2018, clôture fin octobre 2018.
– Auditions d’approfondissement en novembre.
– Lancement AAP début 2019.

Présentation de l’appel à manifestation d’intérêt sur l’intelligence artificielle

Le développement des méthodes les plus performantes en IA nécessite la disponibilité de très grands volumes de données. Par exemple, l’apprentissage par données est actuellement une méthode massivement utilisée pour construire des algorithmes d’IA. En outre, au-delà de la construction d’algorithmes d’IA, la constitution de jeux de données est aussi nécessaire pour évaluer les algorithmes d’IA, que ce soit pour mesurer leur performance, contrôler la conformité de leur fonctionnement par rapport à leur finalité ou évaluer leur sécurité. Or de tels jeux de données sont aujourd’hui des ressources rares pour les acteurs français.

Ces constats, appuyés par les conclusions de la mission Villani, ont conduit le Président de la République à annoncer le 29 mars 2018, dans le cadre de la stratégie nationale en matière d’IA, le soutien à la création de plateformes de partage de données.

Le gouvernement a décidé de lancer un appel à manifestation d’intérêt (AMI) « mutualisation de données » auprès des acteurs privés et publics pour permettre l’émergence de projets ambitieux dans ce domaine.

Cet AMI permettra de construire un appel à projets soutenant des initiatives de mutualisation de données au sein de plateformes sectorielles ou trans-sectorielles, en intégrant l’avis des acteurs sur les modalités de cofinancements privé-public les plus adaptées. Il est envisagé que les modèles économiques des initiatives soutenues devront générer une activité viable et pérenne, sans nouveau financement public, à un horizon moyen de 3 ans.

Cet AMI s’inscrit dans une démarche de co-construction avec les acteurs afin de s’assurer de l’adéquation du futur appel à projets avec leurs besoins réels. Il s’adresse aussi bien aux potentiels futurs porteurs de projets qu’aux structures susceptibles de les accompagner ou de structurer leur réflexion, en particulier les pôles de compétitivité et les fédérations professionnelles.

Thomas Calvi

Partager l'article

Replay : Le “droit” des robots, réalité ou abus de langage ? avec Nathalie Nevejans et Serge Tisseron

Dans le cadre de son émission Matières à penser, Serge Tisseron avait reçu en 2018 Nathalie Nevejans, maîtresse de conférences en droit privé à...

Le Comité économique et social européen rend son Avis sur le Livre blanc sur l’Intelligence artificielle

À l'occasion de la session plénière du 16 juillet dernier, le Comité économique et social européen (CESE) a rendu son avis sur le Livre...

Données, intelligence artificielle et edge computing : Orange et Google Cloud annoncent un partenariat stratégique

Orange souhaite accélérer sa transformation digitale et annonce avoir signé un partenariat stratégique avec Google Cloud. Cet accord permettra notamment au groupe de développer...

Une équipe de chercheurs présente une intelligence artificielle différenciant les oiseaux d’une même espèce

Une équipe de scientifiques CNRS/ Université de Montpellier/ Université Paul-Valéry-Montpellier/ IRD/ EPHE/ CIBIO à l’Université de Porto ont présenté les résultats de leurs recherches sur...