Intelligence artificielle Cas d’usage : ALTIR, organisme de santé à but non lucratif, migre...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Supply Chain : Une étude Ivalua permet de mesurer l’impact de la pandémie sur la digitalisation

Ivalua est un fournisseur de solutions de gestion des dépenses basées sur le Cloud. La société accompagne les entreprises dans la gestion des différentes...

Intelligence artificielle en santé : visionnez la table ronde de la Mutualité française Auvergne-Rhône-Alpes

Le 2 juillet, la Mutualité française Auvergne-Rhône-Alpes et l’Espace de Réflexion éthique Régional Auvergne-Rhône-Alpes organiseront une table ronde autour de l'intelligence artificielle. Cet événement,...

Focus sur HYDRO porté par Implicity, premier projet pilote autorisé par la CNIL et accédant au Health Data Hub

En avril 2019, HYDRO, projet d'Implicity, a été l'un des dix lauréats du premier appel à projets du Health Data Club (HDH) et a...

Cas d’usage : ALTIR, organisme de santé à but non lucratif, migre vers AWS avec l’aide de SCC France

ALTIR, association lorraine pour le traitement de l’insuffisance rénale, développe des moyens de traitement pour les malades atteints d’insuffisance rénale. Présente sur les quatre départements lorrains, elle permet aux insuffisants rénaux de se dialyser près de chez eux. Elle doit donc stocker les données de santé confidentielles de patients. Pour assurer une sécurité fiable à ces données, ALTIR a fait appel à SCC France qui, avec AWS, lui a apporté une nouvelle solution de dossier patient informatisé (DPI) s’exécutant sur des instances Amazon EC2, et stockant les données des patients dans des volumes Amazon EBS attachés à ces instances.

À l’image de nombreux organismes de santé, ALTIR utilise une solution de dossier patient informatisé indispensable pour saisir et stocker chaque jour les données de santé des patients. Néanmoins, le système choisi était de plus en plus problématique, les fluctuations de performance de plus en plus fréquentes. Ivan Fombaron, chef de projet Cloud chez ALTIR a déclaré :

« Nous disposions d’une solution de DPI développée en interne et hébergée dans un centre de données sur site. Les serveurs étaient affectés par des problèmes d’alimentation électrique qui provoquaient des pannes. »

Avec le développement de ses activités, ALTIR avait besoin d’une capacité de mise à l’échelle plus importante. Selon Ivan Fombaron :

« Pour ajouter de la capacité, nous devions arrêter le système pendant plusieurs heures. Nous ne pouvions pas nous permettre de le faire, car ce système doit être disponible pour les collaborateurs à tout moment. »

Il était donc urgent pour ALTIR de s’orienter vers une nouvelle technologie tout en se conformant à la certification hébergement des données de santé (HDS), un cadre d’hébergement du gouvernement français pour les données de santé (PHI). Introduit par l’Agence nationale de santé, l’HDS offre un cadre de renforcement de la sécurité et de la protection des données de santé.

ALTIR s’est tournée vers plusieurs fournisseurs, les a comparés et choisi SCC, partenaire de la plateforme Cloud Amazon Web Services (AWS) et partenaire du secteur public AWS, fournissant des solutions Cloud à des clients dans toute la France. SCC a proposé d’héberger sur AWS la nouvelle solution de DPI d’ALTIR appelée SINED. Ivan Fombaron a expliqué :

« Nous avons choisi AWS en raison de la diversité de ses services et de son support, et bien sûr parce que AWS offre une certification HDS pour l’hébergement de données de santé . De plus, SCC était le partenaire idéal pour répondre à nos besoins. »

Cette aide a permis à ALTIR d’assurer la mise à l’échelle à la demande et d’allouer de nouvelles ressources en quelques semaines au lieu de plusieurs mois. En passant à AWS, ALTIR a gagné en agilité comme l’a constaté Ivan Fombaron :

« Auparavant, il fallait des semaines pour déployer de nouveaux services. Désormais, nous pouvons le faire en quelques heures grâce à l’agilité dont nous disposons sur AWS. Cela a été particulièrement utile récemment lorsque nous avons dû lancer un nouveau service rapidement. Nous n’aurions pas pu le faire si nous étions encore dans notre centre de données sur site. »

Ainsi, le personnel d’ALTIR disposera de plus de temps pour l’innovation. ALTIR bénéficie de la facilité d’utilisation du système de DPI basé sur AWS ce qui lui a également permis de rationaliser ses coûts d’exploitation du cloud. Maxime Bire, responsable Cloud pour SCC, a affirmé :

« En travaillant avec AWS pour prodiguer des conseils sur l’architecture et une formation technique, nous avons éliminé toute complexité de gestion informatique pour ALTIR. »

Ivan Fombaron a quant à lui précisé :

« Nos coûts vont être divisés par trois grâce à l’optimisation que nous avons faite. »

Suite au succès de la migration du DPI, ALTIR a décidé d’implémenter l’ensemble des nouveaux services et applications sur AWS, en commençant par une nouvelle solution de dépôt des identités et des mouvements des patients.

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

I-Stem, Généthon et Kantify découvrent une thérapie prometteuse contre les maladies génétiques

Les équipes d’I-Stem et de Généthon, laboratoires de l’Association Française contre les Myopathies (AFM-Téléthon), ont collaboré avec la start-up belge Kantify, spécialisée dans le...

La finale de « Ma thèse en 180 secondes » aura lieu à Lyon le 31 mai prochain

« Ma thèse en 180 secondes » concours qui s'inspire de « Three minute Thesis », conçu à l'Université du Queensland, en Australie, est...

CentraleSupélec et SystemX lancent l’Alliance CircularIT pour mettre le numérique au service de l’économie circulaire

Le 10 mai dernier, CentraleSupélec et l’IRT SystemX ont annoncé la création d'« Alliance CircularIT » afin de « mettre la puissance du numérique...

Le Val de Marne mise sur l’intelligence artificielle pour améliorer son réseau d’assainissement

En novembre 2020, l’agence de l’eau Seine-Normandie lançait l'appel à projets innovation pour la gestion de l’eau, « Transition numérique et économie circulaire »...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci