Actualité Avion sans pilote : Boeing dévoile le premier de ses Loyal Wingman

Pour approfondir le sujet

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...

Avion sans pilote : Boeing dévoile le premier de ses Loyal Wingman

Début mai, une équipe australienne dirigée par Boeing a présenté le premier avion sans pilote Loyal Wingman à la Royal Australian Air Force. L’avion autonome, qui utilise l’intelligence artificielle pour étendre les capacités des plates-formes avec et sans pilote, est le premier à être designé, conçu et fabriqué en Australie en plus de 50 ans. Il s’agit du plus gros investissement de Boeing dans un avion sans pilote à l’extérieur des États-Unis.

Il s’agit du premier des trois prototypes du programme de développement avancé Loyal Wingman en Australie. L’avion servira également de base au Boeing Airpower Teaming System (ATS) en cours de développement pour le marché mondial de la défense.

“Il s’agit d’un moment historique pour notre pays et pour l’innovation de la défense australienne”, a déclaré le premier ministre australien, Scott Morrison. “Le Loyal Wingman sera fondamental pour explorer les capacités essentielles dont notre Force aérienne a besoin pour protéger notre nation et ses alliés à l’avenir.”

Mel Hupfeld, chef de la Royal Australian Air Force, a déclaré que le déploiement du premier avion était une étape importante dans le projet Boeing Loyal Wingman :

“Ce projet est un excellent exemple d’innovation grâce à la collaboration et à ce qui peut être réalisé en collaboration avec l’industrie de la défense.”

Plus de 35 membres de l’industrie australienne soutiennent des travaux de prototypage dans quatre États australiens. Avec une demande du marché mondial pour des avions sans pilote hautement performants mais extrêmement abordables, Boeing a appliqué l’innovation à l’échelle de l’entreprise pour atteindre ces objectifs. L’avion a été conçu à l’aide d’un jumeau numérique pour modéliser ses structures, ses systèmes, ses capacités et ses exigences pour un cycle de vie entier; fabriqué avec la plus grande pièce composite unique à base de résine du constructeur aéronautique; et assemblé en utilisant des processus de fabrication avancés.

Kristin Robertson, vice-présidente et directrice générale des systèmes autonomes pour Boeing Defence, Space & Sécurité a déclaré. :

“Nous sommes impatients de faire tester l’avion en vol et de prouver le concept d’équipe sans pilote. Nous voyons des alliés mondiaux ayant les mêmes besoins de mission, c’est pourquoi ce programme est si important pour faire avancer le développement du système de coopération Boeing Airpower”.

Le prototype du Loyal Wingman passe maintenant aux essais au sol, suivis d’un taxi et d’un premier vol plus tard cette année. La date de mise en service du Loyal Wingman autonome n’est pas encore connue.

 

Thierry Maubant

Partager l'article

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...

IA et Géopolitique : le comité AIDA du parlement européen propose son approche innovante sur le sujet

Le comité Artificial Intelligence in a Digital Age (AIDA) lié au parlement européen propose une étude sur l'intelligence artificielle et la diplomatie européenne. Intitulé...