Intelligence artificielle 87 % des décideurs informatiques revoient leurs investissements pour 2022 sur fond...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Annonce du plan d’investissement France 2030

France 2030, plan d'investissement de 30 milliards d'euros bénéficiera à une dizaine de secteurs d'activités dont le numérique, l'hydrogène, les batteries, l'espace, la santé...

Des chercheurs ont développé une intelligence artificielle permettant la prédiction des propriétés du noyau atomique

Les travaux de Raphaël-David Lasseri, David Regnier, Jean-Paul Ebran et Antonin Penon, théoriciens du CEA, de l’Irfu à la DRF (Espace de Structure Nucléaire...

L’intelligence artificielle dans le domaine maritime

L’intelligence artificielle est partout, y compris là où le grand public ne l’y attend pas forcément. Le domaine maritime en est un excellent exemple....

Création du partenariat mondial pour l’intelligence artificielle : secrétariat au sein de l’OCDE à Paris

Le partenariat mondial sur l'intelligence artificielle, une initiative lancée par le Canada et la France à l'occasion du sommet de Biarritz en août 2019,...

87 % des décideurs informatiques revoient leurs investissements pour 2022 sur fond de volatilité des marchés, selon une étude Teradata

Se doter des bonnes capacités IT et s’appuyer sur une orientation priorisant le cloud (« cloud first ») et les données, voici les priorités actuelles des entreprises. Cependant, pour faire avancer leurs projets de transformation numérique et réaliser pleinement les possibilités offertes par les technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle (IA), l’Internet des Objets (Iot) et le multicloud, les entreprises doivent tout d’abord réévaluer leurs investissements informatiques.

Une nouvelle étude, commanditée par Teradata (NYSE : TDC) et réalisée par le cabinet indépendant Vanson Bourne en août 2021, explore les domaines d’investissements réalisés dans la transformation pilotée par les données pour les années à venir.

La volatilité des marchés modifie les investissements informatiques en 2022

À la suite des conséquences économiques liées à la pandémie, 87 % des entreprises reverraient leurs investissements informatiques pour 2022 et au-delà, principalement en raison des importants changements survenus dans les dépenses des consommateurs et de l’incertitude des marchés.

  • 93 % des entreprises interrogées déclarent qu’au moment de réévaluer leurs investissements informatiques, la modernisation de l’architecture cloud et l’amélioration des capacités de gestion et d’analyse de données viennent en tête des axes d’investissement en vue d’accélérer leurs projets de transformation numérique.
  • Bien que 50 % des décideurs informatiques indiquent que leur entreprise ne prévoit pas d’accroître ses investissements dans la gouvernance des données à ce stade, 89 % estiment que celle-ci devrait continuer à donner la priorité aux initiatives portant sur la gouvernance et la responsabilité en matière de données.

Les technologies émergentes constituent une priorité générale

Les décideurs informatiques désignent les technologies émergentes – infrastructures multicloud, IoT, 5G, Edge Computing, IA et analytique – comme des domaines critiques où augmenter leurs dépenses pour les 3 ans à venir.

  • 90 % des participants à l’enquête jugent que les technologies émergentes, notamment l’automatisation, auront pour effet de transformer leur entreprise dans les 3 prochaines années.
  • 3 décideurs informatiques sur 4 pensent que les projets de transformation numérique de leur entreprise, ou leur absence pourraient empêcher celle-ci de profiter pleinement des avantages apportés par les principales technologies émergentes, telles que l’IA et le machine learning.

« Aujourd’hui, les entreprises sont conscientes de la nécessité de s’appuyer sur les principales technologies émergentes pour préserver leur compétitivité. De fait, 87 % des décideurs informatiques craignent de se faire distancer par leurs concurrents s’ils n’en font rien », commente Steve McMillan, PDG de Teradata. « Pour en tirer pleinement parti, les entreprises doivent moderniser leurs architectures afin de mettre à profit le cloud et orienter les investissements vers d’autres technologies émergentes, en développant l’IA à grande échelle ou en déployant l’intelligent edge. Elles pourront alors associer de nouvelles sources de données innovantes à leurs propres sources et en tirer les informations nécessaires afin d’être plus pertinentes et pour réagir rapidement tout en continuant d’innover à grande échelle. »

L’absence de préparation pour le cloud sape la transformation numérique

Tout en élaborant des plans pour adapter leur stratégie d’innovation numérique à la suite de la pandémie, les responsables informatiques cherchent aussi comment opérer rapidement leur migration dans le cloud.

  • Par exemple, 82 % craignent qu’une absence de préparation vers le cloud n’entrave sérieusement l’accélération de leurs projets de transformation numérique.
  • 85 % des décideurs informatiques sont également convaincus que les stratégies d’innovation numérique et les efforts de transformation ont été davantage amplifiés par des changements importants dans les comportements d’achat des consommateurs, des segments verticaux tels que le retail, la distribution et les transports (87 %) faisant partie des plus touchés.

 

Méthodologie

En août 2021, Teradata a commandité au cabinet indépendant Vanson Bourne la réalisation d’une étude quantitative auprès de décideurs informatiques et opérationnels aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Chine, à Singapour, au Japon, en Australie et en Inde. Les participants à l’enquête sont des entreprises employant au moins 3 000 salariés et réalisant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 250 millions de dollars. Il s’agit d’entreprises privées ou publiques, dans les secteurs des services métiers et professionnels, des services financiers, de l’informatique, des nouvelles technologies et des télécommunications, du commerce, de distribution et des transports ; de la fabrication et d’autres secteurs commerciaux. Les entretiens ont été menés en ligne à l’issue d’un rigoureux processus de sélection à plusieurs niveaux de sorte que seuls des participants pertinents soient retenus.

 
ActuIA

Partager l'article

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...

Retour sur le webinaire sur l’IA ouverte et les données dans les systèmes de droit et de justice de l’Open for Good Alliance

L'Open for Good Alliance, dans le cadre de l'Initiative mondiale pour la formation des juges de l'UNESCO, qui a formé plus de 23 000...

Le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) présente son rapport d’activité 2021

Service à compétence nationale créé  le 31 août 2020, le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) a remis récemment son premier rapport d’activité...

Etudier la variabilité du PH en zone côtière grâce au deep learning

L’eau de mer a un pH d’environ 8,2 bien qu’il puisse varier entre 7,5 et 8,5 en fonction de la salinité locale, on estime...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci